Fanfic - Voyage, voyage

C'est ici que les artistes (en herbe ou confirmés) peuvent présenter leurs compositions personnelles : images, musiques, figurines, etc.
Avatar de l’utilisateur
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 123
Inscription : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 20
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand » 16 juin 2017, 20:36

Raang a écrit :
16 juin 2017, 20:35
oups...Julie...qu'as-tu fait ? :x-):
Rassures-toi, j'ai jamais dit que j'allais les marier nos deux élus :lol:
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar de l’utilisateur
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 123
Inscription : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 20
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand » 09 sept. 2017, 21:28

Bonsoir à tous,
Je viens à vous ce soir, puisque j'ai une bonne, et une mauvaise nouvelle à annoncer quant à cette fanfic.

Premièrement, je suis enfin en mesure de vous annoncer la date à laquelle "sortira" le prochain extrait : Je compte le mettre en ligne le samedi 23 septembre (dans deux semaines). C'était la bonne nouvelle.

La mauvaise nouvelle est que, au vu du travail qui me tombe dessus en ce moment et des nombreux imprévus qui viennent toujours se glisser ça et là (C'est ça la vie de rédac'-chef qui touche à tout ! ^^), le voyage spatio-temporel de nos compagnons sera ensuite mis en stand-by jusqu'au milieu de l'hiver (avec une reprise espérée vers janvier/février, lorsque je serais un peu moins occupé et que j'aurais enfin le temps de me poser calmement plus de 5 minutes pour écrire ^^). Restera ensuite à espérer que nos amis ne prennent pas froid dans le grand condor...Ah non, suis-je bête, ils ont la clim...oups...le chauffage ! x)

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée ;)
Dernière modification par Le Flamand le 09 sept. 2017, 22:19, modifié 1 fois.
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar de l’utilisateur
Seb_RF
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2025
Inscription : 24 oct. 2016, 22:59
Localisation : Bordeaux
Genre :
Âge : 24
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Seb_RF » 09 sept. 2017, 21:39

Super génial pour la bonne nouvelle ! ;)

Euuu la clim quant tu a froid c pas le top....
Image

note serie:
MCO1: 19/20

Haberation totale:
MCO2: 6/20
MCO3: 4/20
Fanarts: viewtopic.php?f=14&t=2301 de mes débuts à aujourd’hui :x-):

Avatar de l’utilisateur
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 123
Inscription : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 20
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand » 09 sept. 2017, 22:20

Seb_RF a écrit :
09 sept. 2017, 21:39
Super génial pour la bonne nouvelle ! ;)

Euuu la clim quant tu a froid c pas le top....
Rectifié ^^
Je voulais parler du chauffage bien évidemment ;)
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar de l’utilisateur
Aurélien
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 454
Inscription : 06 mai 2017, 22:38
Localisation : Strasbourg
Genre :
Âge : 20
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Aurélien » 10 sept. 2017, 19:26

Vraiment j'adore trop ton histoire :-@ :-@ :-@ :-@ :-@ !!!! Non seulement cette histoire se passe en France mais en plus au XXIème siècle !!!!! :-@ :-@ :-@ :-@ Vraiment c'est juste fantastique et passionnant, continue vraiment comme ça !!! :-@ :-@

Ps : Si il y aurait encore a améliorer quelque chose c'est carrément de faire une scène aux Etats-Unis a la même époque !!!
Les Mystérieuses Cités d'or

Die geheimnisvollen Städte des Goldes

The mysterious cities of gold

Las misteriosas ciudades de oro

As cidades misteriosas de ouro

Avatar de l’utilisateur
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 810
Inscription : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 31
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Chaltimbanque » 10 sept. 2017, 19:52

Génial pour la bonne nouvelle !! :-D

Pour la mauvaise.... Patients, nous saurons nous montrer. ^^
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Avatar de l’utilisateur
idoine
Alchimiste bavard
Alchimiste bavard
Messages : 61
Inscription : 18 août 2017, 12:52
Localisation : Bretagne
Genre :
Âge : 16
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par idoine » 12 sept. 2017, 18:29

Super le flamant mais dit moi es que la senorita laguerra rejoindra nos héro ? C'est prévu ? Bref bon récit 😍😍😍
Mon perso préféré : :Mendoza:
Mon couple préféré: :Mendoza: & :Laguerra:
Le perso que je déteste : :Gomez:
Celui qui me fait trop rire :Pedro: :Sancho: (bon ok j'en ai deux )
Et bien sûrs notre fameux trio : :Esteban: :Zia: :Tao:

Avatar de l’utilisateur
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 123
Inscription : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 20
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand » 12 sept. 2017, 18:53

idoine a écrit :
12 sept. 2017, 18:29
Super le flamant mais dit moi es que la senorita laguerra rejoindra nos héro ? C'est prévu ? Bref bon récit 😍😍😍
Héhéhéhé, je ne révélerai pas ce qui va se passer et si la señorita Laguerra rejoindra nos compagnons, sinon c'est du spoil :x-):
Rendez-vous au(x) prochain(s) extrait(s) donc ;)
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar de l’utilisateur
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 123
Inscription : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 20
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand » 26 sept. 2017, 13:56

Bonjour à tous,
Je vous annonce la mise en ligne, plus ou moins imminente, du prochain extrait de la fanfic ;)

Voici tout de même un petit teaser ^^

Qu'adviendra-t-il de nos héros dans cette Europe en guerre ?
L'espion anglais veut-il réellement s'en prendre au petit moustachu comme il le prétend ?
Esteban et Zia finiront-ils ensemble ?
Tao continuera-t-il a être maladivement jaloux ?
Vous le saurez en lisant le prochain épisode des Mystérieuses cités d'or - Nouvelle quête


Aller, bonne journée :lol: :lol:
Et à dans les prochaines heures...ou dans les prochains jours, pour un nouvel épisode ;)
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar de l’utilisateur
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 123
Inscription : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 20
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand » 12 oct. 2017, 21:46

Bonsoir à tous, voici la suite tant attendue de cette fanfic :x-):
Désolé de vous avoir fait attendre si longtemps, mais je dois vous annoncer que le prochain extrait ne sera pas mis en ligne avant le 31 décembre 2017 :| car j'aurais de plus en plus de travail dans les prochaines semaines.
En attendant, je vous laisse avec la suite ;)

Dans le dernier épisode, Esteban, Zia, Tao, Pedro, Sancho et Mendoza ont été propulsés en pleine seconde guerre mondiale par le grand condor. Durant le début de leur séjour, nos héros ont rencontrés un homme à l'accent anglophone qui se dit espion et ayant pour but de tuer un certain Adolf.
L'est-il réellement ? Nos héros vont-ils prendre part à un quelconque complot ? C'est ce que vous allez découvrir dans cet épisode
;)

Episode - Le complot solaire [PARTIE 1 - Trahison]
La numérotation de cet épisode sera ajoutée lors du récap des 5 premiers chapitres que j'ai décidé de transformer en épisodes.
Petit flashback
De leur côté, les deux élus étaient allongés dans leur lit, se regardant passionnément et amoureusement dans les yeux pendant encore quelques minutes, laissant un silence mortuaire s'installer dans la pièce.
- :Zia: : Dis-moi Esteban, penses-tu que nous pourrons un jour vivre en paix ?
- :Esteban: : Un jour peut-être, qui sait...mais pourquoi cette q...
La jeune inca l'interrompit en déposant un doux baiser sur ses lèvres avant de se lever et d'ôter la parure inca qui ornait sa tête et de la poser sur une commode présente à gauche du lit. Esteban quant à lui enleva une partie de ses vêtements et se retrouva torse nu.
Zia retourna s'allonger auprès de lui et commença à le dévisager du regard avant de déposer un nouveau baiser sur sa bouche et que ce dernier ne l'embrasse de plus belle.
La jeune femme dont les cheveux rebelles se retrouvaient parfois sur son visage les rabattit en arrière avant de venir se placer sur son compagnon et de l'embrasser à nouveau.

- :Esteban: : Zia, tu sais, au pl...
L'intéressée ne le laissa pas finir.
- :Zia: : Chuuuut
Elle l'embrassa de nouveau, passionnément et langoureusement, ôtant progressivement ses vêtements.
(Je ne vais pas vous écrire la suite de la soirée, je suppose que tout le monde aura compris ce que les deux élus auront fait pendant la nuit)
Lundi 23 juin 1941

Au petit matin, lorsque Esteban s'éveilla, il découvrit une chambre sombre, et vide de toute présence, hormis la sienne. Il lui fallut quelques secondes avant de se lever, puis de s'habiller, avant de se diriger vers la porte qui permettait le passage entre la chambre et le couloir dans lequel la luminosité était encore très basse pour une période diurne. Après avoir atteint l'espace cuisine du condor, le jeune atlante remarqua que le sol s'inclinait parfois vers sa droite ou vers sa gauche, le faisant trébucher.
Soudain, dans la pénombre, le jeune homme remarqua une présence derrière-lui. Une présence dont-il ne pouvait pas déterminer l'identité et qui commençait à l'inquiéter. Néanmoins, sa frayeur ne fut que passagère, puisqu'il reconnut finalement la silhouette du naacal du groupe qui ne faisait que passer dans le couloir avant de gagner la porte menant à son laboratoire scientifique sans même remarquer la présence d'Esteban.
Lorsqu'il ouvrit la porte menant au poste de pilotage, le jeune homme fut surpris de voir aux commandes une autre personne que lui. Et cette personne s'appelait...
- :Esteban: : Zia ?!
La jeune femme qui avait reconnu la voix de son bien aimé tourna rapidement la tête, le sourire jusqu'aux oreilles, maintenant toujours ses mains sur le levier de direction qui permettait au grand oiseau d'or de s'élever dans les airs.
- :Zia: : Tu dois certainement te demander pourquoi j'ai pris les commandes ce matin alors que tout le monde dormait. Laisse-moi t'expl...
Son compagnon ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase, posant ses lèvres sur celles de la jeune inca qui rougissait.
- :Esteban: : Tu n'as aucune explication à me donner Zia. Comme moi, tu es l'élue, et en droit de piloter le condor. Néanmoins, j'ai une question à te poser. Où est-ce que tu nous emmène ?
- :Zia: : Berlin
- :Esteban: : Mais pourqu...
- :Zia: : J'ai eu une vision...dans laquelle le Adolf Hitler dont parlait l'espion possédait des armes surpuissantes. Il faut que j'en aie le coeur net Esteban.
- :Esteban: : Tu a raison, il faut aller vérifier, même si Mendoza est réticent.
- :Zia: : Il le sera toujours, c'est un marin, et, au vu des péripéties qui nous sont déjà arrivées, il sait dans quelles situations nous risquons de nous attirer des ennuis. Mais, après tout, c'est notre vie.
Comme signe d'approbation, l'atlante posa ses mains sur les hanches de sa compagne, avant de déposer un autre baiser sur ses lèvres et de remarquer un changement dans les habitudes vestimentaires de Zia. Cette dernière portait une robe entièrement blanche qui arrivait jusqu'au bas de ses genoux.
Constatant que son ami la contemplait, l'intéressée reprit la parole.
- :Zia: : Ça te plait ?
L'homme resta sans voix.
- :Zia: : Esteban ?
- :Esteban: : Oui...énormément...tu est très belle et...
- :Tao: : Dîtes, je vous dérange les tourtereaux ?
Zia ne répondit pas, étant à nouveau concentrée sur le pilotage. Esteban, quant à lui s'écarta d'elle et s'assit sur le siège situé à sa gauche.
- :Esteban: : Non Tao, nous étions dans notre bulle, excuse-nous. Depuis combien de temps est-ce que tu nous regarde ?
- :Tao: : Depuis que vous avez parlé de Mendoza.
- :Mendoza: : Qui a parlé de moi ?
Le trio se retourna et vit le capitaine dans l’entrebâillement de la porte menant au couloir avant qu'il ne s'avance vers Zia.
- :Mendoza: : Tu es resplendissante aujourd'hui ma chère Zia.
Le scientifique du groupe réagit alors aux propos du marin, portant son regard vers sa compatriote muenne
- :Tao: : C'est vrai que ça te change la robe blanche.
Pour toute réaction, la jeune femme se mit à nouveau à rougir, visiblement gênée par les compliments de ses amis, avant de reporter sa tête en direction de l'horizon.

Une heure passa, et l'anglais enfermée dans une des chambres se mit à s'agiter, prononçant tous les jurons inimaginables.
- :Mendoza: : Notre ami anglais s'agite. Peut-être faudrait-il lui apporter un repas. Tao, peux-tu t'en charger ?
Le naacal fronça les sourcils et se dirigea vers la cuisine, prononçant lui-aussi des jurons inaudibles, faisant rire les deux élus qui se mirent à nouveau à s'admirer mutuellement et à se sourire avant de rougir.
- :Mendoza: : Je vais réveiller Pedro et Sancho, mais avant, j'ai une question. Où est-ce que tu nous emmènes Zia ?
- :Zia: : En Allemagne
Le capitaine fut étonné.
- :Mendoza: : Pourquoi ? A cause de l'anglais ?
- :Zia: : J'ai mes raisons.
- :Mendoza: : Lesquelles ? Une vision ?
- :Zia: : Durant mon sommeil, j'ai vu un individu moustachu allemand demander à un scientifique étrange s'il avait trouvé comment se servir de ce qu'il appelait arme fatale. J'ai envie de voir de quoi il s'agit. J'ai également vu qu'il disposait d'armes surpuissantes. Je veux en avoir le coeur net. Nous allons à Berlin.
- :Mendoza: : Zia, tu sais que cette époque est dangereuse, changeons de date, je t'en conjure.
L'inca se mit à s'emporter intérieurement, avant de reprendre la parole.
- :Zia: : Nous allons à Berlin, que cela te plaise, ou non !
Interloqué, Mendoza tourna les talons, laissant le couple d'élus seuls dans le cockpit.
- :Esteban: : Tu a l'air d'être irritée, tu veux que je prenne les commandes ?
La jeune femme se mit à sourire et tourna la tête vers son compagnon.
- :Zia: : Non, ça va aller Esteban, merci

A la fin de la journée, le condor survola enfin la ville de Berlin, capitale du reich allemand tant redouté par Mendoza qui avait passé sa journée à l'arrière, dans sa chambre avec ses deux acolytes.
- :Zia: : Le soleil est très bas dans le ciel, il nous faut nous poser. Trouve-moi un lieu où nous poser Esteban.
Ce dernier s'exécuta et trouva un bois éloigné de toute activité humaine où le condor serait en sécurité avant que Zia ne pose l'engin en question dans une petite clairière entourée de nombreux arbres.
- :Mendoza: : Rappelez-vous que ce pays doit être quadrillé par de très nombreux soldats, soyez sur vos gardes.
Le marin ne fut pas écouté par le couple d'élus qui empruntait déjà le bec du condor afin d'aller explorer les lieux en vue de s'approprier de la nourriture et de collecter des informations.
Alors qu'ils marchaient sur un chemin qui menait vers la ville de Berlin, les deux jeunes furent interceptés par une patrouille de soldats armés de fusils avant qu'un d'entre-eux ne commence à les interroger.
- :!: : Halte ! Vous pas bouger et répondre à questions !
- :Esteban: : Nous sommes pris, plus rien à faire.
Un autre soldat qui semblait plus gradé poursuivit l'interrogatoire.
- :?: : D'où est-ce que vous venez vous deux ?
- :Esteban: : De la forêt, nous...
Zia mit sa main sur la bouche d'Esteban afin de le faire taire.
- :Zia: : Nous sommes de voyageurs, nous venons de France
- :?: : De quelle ville en France ?
- :Zia: : De...de Paris, la capitale.
- :?: : Vous devriez savoir que Paris n'est plus capitale de la France et que c'est Vichy !
L'officier se retourna vers ses subordonnés et montra du doigt les deux prisonniers qui commencèrent à s'inquiéter.
- :?: : Embarquez-les !
Les mains des deux jeunes adultes furent ficelées dans leurs dos et ils furent conduits à un bâtiment à la façade claire portant l'inscription Kommandantur.
Une fois placés en cellule, Esteban et Zia se rapprochèrent.
- :Esteban: : Cette fois, nous sommes dans de beaux draps. C'est malin, comment on va s'en sortir dans la pire époque de l'histoire ?.
- :Zia: : Chut, on viens.
- :evil: : Vous pas parler ! Compris ? Moi poser questions et vous répondre, sinon pan pan !
Afin de se faire comprendre, le militaire d'une quarantaine d'années qui venait de faire irruption dans la geôle brandit un pistolet chargé et tira un coup en l'air.
- :evil: : Quoi vous faire dans forêt à l'heure de couvre-feu ? Quoi vous faire ici alors que vous venir de France ? Vous répondre !
Les prisonniers se mirent à trembler et à sangloter.
- :Zia: : Nous allions prendre une chambre dans un hôtel monsieur et...
- :evil: : On dit mon colonel ! Compris ? Et moi pas parler à toi !
- :Esteban: : Mon colonel, ma soeur et moi, nous venons de France. Mais nous sommes allemands d'origine. Nos parents nous ont déposés à Paris avant de disparaître un matin, enlevés devant nos yeux par des soldats français.
- :evil: : Donc, vous être gens du voyage ?
- :Esteban: : En quelques sortes oui.
- :evil: : Vous êtes donc venus avec l'oiseau tout en or ?
- :Esteban: : Notre entrée a été remarquée. Espérons qu'ils n'auront pas trouvés les autres.
- :evil: : Répondez !
Esteban se contenta d'acquiescer d'un hochement de tête avant que l'homme en armes ne reparte, sans remarquer que Zia lui avait volé un de ses pistolets.
Dans la nuit, lorsqu'une nouvelle fois la porte s'ouvrit, Tao, Mendoza, Sancho et l'espion anglais furent poussés dans la cellule où étaient enfermés les élus qui les dévisagèrent longuement, sous le regard du capitaine espagnol qui jurait dans ses dents.
- :Mendoza: : Qu'est-ce qui vous a pris de partir seuls tout à l'heure vous deux ?
- :Zia: : L'envie d'être seuls.
- :Mendoza: : L'envie d'être capturés plutôt, non ? Vous êtes vraiment deux têtus !
- :evil: : Vous pas parler !
Le militaire qui venait de revenir dans la cellule tira un coup en l'air et braqua un pistolet sur le groupe.
- :evil: : Vous maintenant venir avec moi, le Führer veut vous voir !
Les six compagnons de voyage furent emmenés dehors et durent monter dans un camion bâché de l'armée.
- :Esteban: : Où nous emmène-t-on ?
Tao, qui semblait lunatique jusque-là tourna la tête vers l'atlante.
- :Tao: : Vous allez avoir l'honneur de rencontrer Adolf Hitler en personne.
- :Mendoza: : Et qui est-ce ?
- :Tao: : Le maître de l'Allemagne...et de toute une partie de l'Europe à cette époque.
- :Mendoza: : Oh !
- :Zia: : Evidemment...ils nous ont vus arriver avec le condor...et ils recherchent des armes surpuissantes. Ils doivent croire que c'en est une.
Le trajet dura encore quelques minutes et nos héros arrivèrent dans une cour imposante avant d'être conduits dans la chancellerie puis d'y rencontrer un homme d'une cinquantaine d'années, moustachu donc le visage était surplombé par une mèche dirigée vers la droite.
Les militaires de l'escorte se retirèrent et le cinquantenaire commença à parler.
- :twisted: : Vous devez sans doute savoir qui je suis ?
- :Mendoza: : En effet votre excellence, mais per...
- :twisted: : Non ! On dit Führer !
- :Mendoza: : Pardonnez-moi, je suis espagnol, et en Espagne on dit excellence.
- AH : Soit. Vous savez certainement pourquoi j'ai demandé à ce que l'on vous amène jusqu'à moi ? Dîtes-moi tout ce que vous savez sur le grand oiseau d'or et les cités d'or !
- :Mendoza: : Oh ! Il connaît les cités d'or.
- AH : Esteban et Zia, parlez !
Esteban interrogea Mendoza du regard avant de prendre la parole.
- :Esteban: : Je préférerais que nous discutions tous dans votre bureau, et non dans ce couloir lugubre votre excellence.
- AH : Soit, faisons-cela
Alors que le dictateur tourna les talons pour les conduire dans son bureau, Zia prit le pistolet dérobé à leur ancien geôlier et le pointa sur le dirgeant allemand.
- :Zia: : On ne bouge plus !
- AH : Comment osez-vous ?
- :Zia: : Allez dans votre bureau et sans rien dire !
Tous les autres membres du groupe furent choqués à la vue de la jeune inca qui braquait une arme sur un homme sans défense, mais tous connaissaient les crimes qu'il commettait ou ordonnait de commettre chaque jour.
Le dictateur se dirigea vers son bureau et y entra, avant de s'asseoir à son bureau, soupirant.
- AH : Qu'est-ce que vous voulez de moi ?
- :Zia: : Dîtes-moi ce que vous savez sur l'arme solaire !
Tous furent interloqués, Zia avait mis un nom sur les armes surpuissantes dont elle dénonçait l’existence dans la matinée.
D'un coup, l'espion anglais déroba l'arme à Zia, s'approcha du dirigeant et pointa le canon de l'arme sur sa tête.
- Esp : Vous allez mourir !
- :Mendoza: : Terminé la comédie l'anglais, donnez-moi cette arme. Nous avons besoin de lui pour sortir d'ici.
- Esp : En vérité, je suis membre du KGB, espion russe, et je vous ai trahis avec mon accent anglophone.
- :Mendoza: : Nous ne pouvions pas vous faire confiance, je le savais.
- Esp : Maintenant, je vous tiens tous prisonniers et vous allez me dire ce que vous savez sur les cités d'or et l'arme solaire ! Compris ?
L'espion pointa son arme sur le groupe de voyageurs avant de tirer vers le plafond.

Qu'adviendra-t-il de nos héros ? Le dictateur sera-t-il tué ? L'arme solaire fonctionne-t-elle réellement ?
Vous le saurez en lisant le prochain épisode des MCO - La quête continue
:x-):
J'espère que cet extrait vous aura plu, car il n'y en aura plus avant plusieurs semaines (mis à part quelques éventuels petits passages d'un ou deux paragraphes).

A suivre ...
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Répondre