LesCitesdOr.com
MCO 1
MCO 2
MCO 3
Le manga
Le film
Les jeux vidéo
NAEZ
Fichiers
Paroles
Saison 1
Saison 2
Saison 3
Saison 1
Saison 2
Saison 3
Origine
Légende
Liste
Boutiques
Quiz saison 1 partie 1
Quiz saison 1 partie 2
Grille 1
Grille 2
Puzzle 1
Puzzle 2
en anglais
Les Mystérieuses Cités d'Or : saison 3 (2016) - Les Mystérieuses Cités d'Or
[ Précédent ]
[ Suivant ]

25.10.2016 : Avant-première de la saison 3 au siège de TF1 (partie 2/4)

Le 19 octobre 2016, TF1 proposait en avant-première la projection des deux premiers épisodes de la saison 3. Suite à la projection, bien accueillie par le jeune public, Jean-Luc François et Pierre-Alain de Garrigues sont remontés sur scène pour se prêter à plus de 30 minutes de questions/réponses, suivies de 30 minutes de dédicaces.

Retranscription de la première moitié de la séance de questions

Public : Combien y aura-t-il de cités dans la quatrième saison ?
Jean-Luc François : Ah, je peux pas te le dire. Tu peux me torturer, je ne te le dirai pas !

Public : Est-ce que la fin est déjà écrite ?
Jean-Luc François : Euh, oui, dépuis le début en fait, depuis la saison 2, on a fait une arche narrative, normalement on a tout structuré pour faire 3 saisons, donc la c'est la 2ème; et on a une arche narrative, oui, pour savoir pourquoi les enfants élus, pourquoi Mu, pourquoi les secrets, pourquoi tout ça; oui on a déjà quelque chose d'écrit mais qui reste encore mouvant, un petit peu pour l'instant.

Public : Pourquoi Ambrosius il veut trouver les cités d'or ?
Jean-Luc François : Eh bien tu vas la savoir dans cette saison. Je suis désolé, en plus c'est dans les derniers épisodes. Tu vas être obligé de regarder jusqu'à la fin !
Pierre-Alain de Garrigues : Ne vous en faites pas, en fait je suis super sympa.... (voix d'Ambrosius) mais pas tout l'temps, non, non, non tu verras.

Public : Pourquoi n'y a t-il qu'une seule fille ?
Jean-Luc François : Ah justement, je suis bien content de cette question_là ! Parce que je me suis vraiment battu dans la saison 2 pour rajouter des filles.Et puis dans la saison 2, tu sais, ça se passe en Chine, et j'essayais absolumet en disant, on va bien trouver, quand même, une impératrice, enfin quelque chose pour mettre des filles dans l'histoire; et au 16ème siècle, non, y'avait pas encore eu, y'avait que des empereurs, c'était que des hommes. Mais, tu verras qu'il y aura une surprise dans la saison 3.

Public : Combien y'aura de saison ?
Jean-Luc François : Si vous regardez bien cette saison-là et que ça plait à tout le monde, on devrait faire normalement la saison 4; la saison 1 étant la première série des années 80; on a fait la 2 qui se passe en Chine; la 3 qui commence au Japon; et si tout se passe bien, la 4 qui sera la dernière où on comprendra tout.

Public : Qu'est ce qui vous a inspiré ?
Jean-Luc François : La première saison déjà, celle des années 80; tu vois, tous les personnages sont déjà existants, on a fait un clin-d\œil avec Gaspard qui était un personnage de la saison des années 80; et puis après ce qui m'inspire, on s'est beaucoup documentés, par exemple pour le Japon et pour la Chine avant, on a travaillé avec des historiens, on a acheté beaucoup de livres, on a lu beaucoup de livres, on a regardé plein de choses sur Internet, plein de films, de vieux films japonais de samouraïs, etc.; voilà, y'a tout ça qui m'a inspiré; les dessins animés japonais aussi bien sûr, tout ça m'a inspiré, c'est un tout, 'expérience... s\il fallait que je te dise tout ce qui m'a inspiré, je crois que là on en est encore demain.

Public : Est-ce que y'aura la saison 30 des cités d'or ?
Jean-Luc François : La saison 30 ? Et bien écoute, j'essaye déjà de faire la 4 et on verra après.

Public : Pourquoi on a attendu si longtemps entre la saison 1 et la saison 2 ?
Jean-Luc François : La 1, celle des années 80 où tu n'étais pas né ? Ou la 2, celle où t'étais déjà né ? Et la 3 qui arrive à partir du 20 à 9h55 sur TF1 ? C'est demain ! Ah oui, c'est crai, c'est demain en plus ! Donc, entre la première et la deuxième, il s'est passé 30 ans, je sais pas trop pourquoi, peut-être que ça ne plaisait plus à une certaine époque, c'était plus à la mode, je peux pas te dire pourquoi vraiment ça s'est pas fait; les producteurs qui ont fait la première série, ont vraiment essayé de faire une suite, et puis ça n'a pas marché; et puis c'est en rencontrant mon producteur, Éric Jacquot, que l'idée a germé, on a commencé à développer le projet, et ça a réussi à plaire à TF1, et donc on l'a fait avec TF1. Après entre la deuxième saison et la troisième saison, il faut le temps que la série soit diffusée, que la chaine voit si ça marche ou si ça marche pas, parce que si la saison 2 n'avait pas plus, n'avait pas marché, on n'aurait pas fait la suite; et puis après faut écrire, faut dessiner, faut réfléchir, faut travailler beaucoup; l'animation c'est très long à faire et c'est pour ça que ça met autant de temps aussi à arriver; on s'est pas tournés les poucesen attendant, c'est ça que je voulais dire.

Public : D'où vient le condor ?
Jean-Luc François : De la première saison; dans la saison 1, ils trouvent le condor dans une sorte de temple, qui est donc un héritage du peuple Mu; et dans la saison 2, tu vois, quand ils découvrent la cité d'or au Tibet, on a un peu le secret de l'orichalque qui est un espèce de métal mystérieux à la fois très solide qui peut redevenir liquide, avec lequel on peut arriver à construire n'importe quoi; et on s'aperçoit dans la saison 2 qu'il y a carrément une fabrique de condors, à l'intérieur de la cité d'or.

Public : Qui fait les voix d'Esteban, de Zia et de Tao ?
Jean-Luc François : Alors c'est trois filles; il y a Audrey Pic qui fait Esteban; zia, c'est Adeline Chetail; et Tao c'est Caroline Mozzone. Et c'est assez marrant, parce que je ne sais pas si vous y allez, je fais une conférence au Comic Con ce weekdend, et je vais vraiment essayer d'expliquer la genèse du projet, comment on a travaillé sur la nef d'Ambrosius, son vaisseau volant, les différents dessins qu'on a faits de ce personnage, d'Ambrosius, de Zarès, etc.; et il y a des photos des trois comédiennes qui font Esteban, Tao et Zia; et c'est assez riglo parce que Adeline est vraiment pas grande, après Audrey est un tout petit peu... bon j'exagère un peu, et Caroline est super grande: et quand on faisait des enregistrements avec les trois filles, c'était très compliqué parce qu'en fait le micro ne bouge pas, donc tous les comédiens doivent être bien en face du micro pour que le son soit pareil, c'est à dire que pour le comédien sur le côté, on ait exactement le même son; et c'était rigolo parce que donc Caroline elle était debout, normal, et puis à côté, y'avait Audrey sur une petite caisse, et Adeline sur une grosse caisse pour que tout le monde soit à la même hauteur devant le micro. Et donc je montrerai des photos du studio.

Public : Quel est le dessinateur ?
Jean-Luc François : Le dessinateur ? Il y a beaucoup de dessinateurs. En tous cas, il y a le directeur artistique qui s'appelle Fernando Lira, qui a pratiquement fait tous les décors, toutes les recherches couleur, toutes les créations de personnages; c'est lui qui a fait Ambrosius, qui a fait la création de Zarès, qui a fait son espèce d'exo-squelette qu'on voit en-dessous, qui a designé la nef; c'est avec lui que je travaille depuis un moment déjà sur la saison 2 et sur la saison 3.

Public : Combien de temps vous mettez pour faire un épisode ?
Jean-Luc François : Un peu plus de deux ans, 28 mois; sans compter le développement avant, etc., en fabrication. Ah ! Pour un épisode, c'est difficile à dire parce que pour un épisode, comment dirais-je, il y a plusieurs postes, il y a plusieurs étapes pour faire le dessin animé donc on a des temps pour chaque étape; donc dire combien on met de temps pour faire un épisode, je suis incapable de vous le dire; par contre on met une semaine pour faire le layout, trois semaines pour faire l'animation, enfin quelque chose comme ça. Et pour l'animation, un animateur fait entre 8 et 9 secondes par jour. Et c'est pas beaucoup. Une seconde c'est quand vous dites "une patate chaude", ça fait une seconde, donc 9 secondes vous comptez...

Public : Est-ce que Esteban, Zia et Tao ont vraiment exité ?
Jean-Luc François : Ahah ! Écoute, déjà, les endoits où ils ont été, ils existent, puisque je les a filmés tu vois, la chateau on le voit, le Japon ça existe pour de vrai, même le volcan, le Sakurajima, existe, donc peut-être qu'ils ont existé.

Public : De qui vous êtes-vous inspiré pour Ambrosius et Zarès ?
Jean-Luc François : Pour faire Zarès et Ambrosius ? Alors là ça va être compliqué pour te dire ça en 5 minutes;pour Zarès ça a été très compliqué; le personnage, au départ, il ne devait pas être comme ça; et puis il y a eu un peu des discussions avec des ayant-droit, donc avec Jean Chalopin et Bernard Deyriès, au début ils ont dit oui, après ils ont dit non, donc il a fallu qu'on change; et c'est à ce moment-là que j'ai eu cette idée de faire un tout petit bonhomme; parce que dans la saison 2, et même au début de la saison 3, le téléspectateur sait que Zarès et Ambrosius ne font qu'un, mais les héros, Esteban, Tao, Zia, Sancho, Pedro, Mendoza, eux ne savent pas encore que Zarès et Ambrosius ne sont qu'une seule et même personne. Et donc ça, c'était le fil rouge qu'on avait sur la saison 2, c'était que le téléspectateur comme les héros ne savent pas que ce personnage-là avait une double identité; donc il fallait que l'on trouve un moyen de sentir un personnage tout petit, sympathique, qui est toujours en train de rigoler, et puis que d'un seul coup, on en voit un grand, immense, et que personne ne sache, ne devine que c'est le même.
Pierre-Alain de Garrigues : Et d'ailleurs je rebondis là-dessus, parce que, par rapport à Zarès et Ambrosius, le jour où j'ai passé le casting avec Jean-Luc François, y'avait beaucoup de monde d'ailleurs, rappelle-toi, ils me font faire Ambrosius comme tout le monde, et donc je propose quelque chose, et ensuite ils disent, oublie Ambrosius, on va essayer le méchant aussi. Bon, sympa, je vais essayer de faire un truc méchant. Et donc trois semaines après ils me convoquent, ils m'enferment dans une salle, ils me disent, on voulait te dire quelque chose, tu vas faire Ambrosius. Super ! Mais tu vas faire aussi Zarès. Super, mais y'a peut-être des copains qui peuvent le faire. Et là ils me disent : on va te dire quelque chose qu'il ne faut absolument pas dire, vraiment; en fait c'est le même. Et donc j'étais le seul, et les autres comédiens aussi sur le plateu, j'étais le seul à savoir que c'était le même personnage; mais on n'avait absolument pas le droit de le dire, de faire un commentaire sur Internet, ou je ne sais quoi, pour que les gens pensent que de toutes façons c'était le même personnage. Mais parfois dans la première saison, on s'est bien amusés, de temps en temps Ambrosius laissent entrevoir qu'il n'était pas si gentil que ça. Voilà, c'est un peu moi, quoi.
Jean-Luc François : Et donc là, on va le savoir dans quelques épisodes, parce que là on commence au Japon, les héros ne savent toujours pas que Zarès et Ambrosius sont la même personne; et donc on va encore avancer encore un petit peu, parce que c'est trop sympa à faire, que de raconter des histoires, que de dire que t'as un double personnage, qui est à la fois sympa et méchant, et que tout le monde croit qu'il est super sympa, c'est trop génial à faire en terme de mise en scène pour raconter des histoires.

Public : Quels jours passent les épisodes ?
Jean-Luc François : Ça commence demain, et c'est tous les jours, t'as deux épisodes tous les jours, sauf le weekend, t'as le droit de te reposer le weekend. 26 fois 23 minutes. Pour les semaines d'école, ça va changer, parce que sinon, franchement, t'imagines, tu vas manquer tout... Regarde, moi des fois je manquais l'école pour regarder la télévsion, regarde t vois j'ai réussi à être réalisateur.

Public : Est-ce qu'il pourrait y avoir des formes évoluées du Grand Condor, par exemple sous-marine, ou autre ?
Jean-Luc François : Why not ! On se pose encore des questions, y'a encore des options qu'on n'a pas utilisées.

Public : Pourquoi y'a pas la pub ?
Jean-Luc François : Attends, si tu veux, il va t'en faire une de pub.
Pierre-Alain de Garrigues : Vous voulez que je vous fasse Tic-Tac ? Vous voyez ce que c'est Tic-Tac ? Tout petit, et aussi frais; frais et aussi fort; fort et aussi coloré !

Public : Donc vous avez fait le tour du monde pour faire les Mystérieuses Cités d'Or ?
Jean-Luc François : Ouais, ça c'était cool, j\ai pas mal voyagé. J\ai été donc en Chine, au Jaon et c'était génial; en Espagne aussi puisque les deux premiers épisodes se passent en Espagne; et c'était assez marrant parce que en Espagne, on est partis avec du gros matériel pour tourner, on avait une grosse caméra, et le cadreur, le caméraman avec qui je bossais, y'avait tellement de soleil qu'il se mettait une sorte de capuche orange sur la tête donc on ne passait absolument pas inaparçus; et sans arrêt, il y avait toujours un vigile, un policier, enfin quelqu\un... papiers... caméra... Donc on s'est dits, ça va pas être possible de faire comme ça en Chine, donc on a tourné avec des caméras beaucoup plus petites, on a l'impression que c'est des appareils photo, sauf que ça fait des images en HD, donc avec une très bonne définition, ça s'appelle des 5D, et on passait plus inaperçus et c'était beaucoup plus pratique parce que c'était quand même un peu rock 'n' roll; par exemple, au Japon, on était une très grosse équipe de tournage : on était 2, le cadreur et moi, et on en a porté des valises et des caisses avec le matériel dedans.

[ Précédent ]
[ Suivant ]

[ MCO 1 ] [ MCO 2 ] [ MCO 3 ]
[ Le manga ] [ Le film ] [ Les jeux vidéo ] [ NAEZ ]

Page mise à jour le : 09.03.2017 à 11 h 05
1 388 902 visiteurs
693 depuis 24 h
Dernière mise à jour
26.03.2017, 20:34

Mentions légales
Plan du site
Hit-Parade
Routard 2000-2017 - LesCitesdOr.com
Routard 2000-2017 - LesCitesdOr.com