Fanfic - Voyage, voyage

C'est ici que les artistes (en herbe ou confirmés) peuvent présenter leurs compositions personnelles : images, musiques, figurines, etc.
Avatar du membre
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 124
Enregistré le : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 21
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand »

Promis, vous l'avez avant minuit. :x-):
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar du membre
TEEGER59
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2598
Enregistré le : 02 mai 2016, 14:53
Localisation : Valenciennes
Genre :
Âge : 42
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par TEEGER59 »

Promesses, promesses...
Je ne dirai rien de plus... 8-x :x-):
:Laguerra: : AH! Comme on se retrouve!
:Mendoza: : Ma première leçon ne t'a pas SUFFIT?
:Laguerra: : Cette fois, tu ne t'en sortiras pas si FACILEMENT!

Avatar du membre
Le Flamand
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 124
Enregistré le : 23 févr. 2017, 01:11
Localisation : Lille (Rijsel), Flandre
Genre :
Âge : 21
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par Le Flamand »

Bonsoir à tous, je m'excuse pour le retard et les extraits sans cesse reportés. J'ai eu un soucis de fuseau horaire et de Casanova. :x-):
Voici un nouvel extrait de la fanfic tant attendue !

Episode - Le docteur [partie 1 : Espionnage]
Dimanche 22 Juin 1941

Après que la fumée ne soit retombée, une boîte bleue se distinguait progressivement et une personne de sexe masculin et vêtu d'une veste en cuir en sortit.
- :?: : Bonjour. Je suis le docteur.
Dans la pièce, tous les protagonistes esquissèrent un mouvement de recul, tandis qu'une sentinelle armée approchait dans une marche très bruyante. Les gardes armés se mirent aussitôt à viser l'intrus dont le véhicule venait d'endommager largement un pan de mur du palais.
Face à ce spectacle, l'individu recula légèrement et sortit un tube dont l'une des extrémités était lumineuse, avant de le diriger vers le plafond et les autres personnes présentes dans la pièce.
- LD : Dimanche 22 Juin 1941, début de l'opération Barbarossa, jour où le petit moustachu colérique lance son arrêt de mort en s'attaquant à son frère ennemi, l'URSS. Oh oui, j'adore cette époque.
Il finit alors par s'avancer vers les soldats, avant d'esquisser un sourire.
- LD : Messieurs, s'il vous plait. Baissez donc ces armes, vous risquez de vous blesser. Au fait, vous ais-je déjà dit que j'étais le docteur ?
- AH : QUI ÊTRE VOUS ? ET COMMENT VOUS AVOIR PU BALADER DANS BOITE BLEUE ? CELA ÊTRE ANGLAIS ! VOUS ESPION !
Le docteur s'avança alors vers le dictateur.
- LD : Mais cessez donc de m'invectiver comme cela. Je ne vais pas le répéter indéfiniment ! Je suis le docteur et ...
Il se mit à fouiller les poches de sa veste de cuir et finit par brandir un portefeuille qu'il soumit au dirigeant nazi.
- LD : Je suis docteur spécialisé dans les technologies de guerre, mais aussi espion à la recherche d'espions étrangers. Or, ma nouvelle machine de transport m'a conduit droit ici et mon outil a ouvertement désigné trois personnes ici. Ils sont donc certainement des complotistes. Je vous remet leurs identités.
- AH : Mais comment ...
Le cinquantenaire désigna alors Zarès et ses complices.
- AH : Soldats, emparez-vous de ces espions russes !

Tandis que les militaires courraient vers le groupe, deux furent tués par des fléchettes que le savant lançait en rafales autour de lui grâce à son exosquelette. Assistant au massacre, le docteur finit par bailler avant de sortir l'outil lumineux qu'il avait utilisé à son arrivée et le dirigea vers l'ennemi qui perdit sa grande force et sa capacité de tir.
- :Zares: : NON ! Comment est-ce possible ?
- LD : Si vous étiez plus calme et plus méticuleux, je n'aurais pas été obligé de faire ça. Mais vu que vous semblez agité et colérique, j'ai été forcé et contraint de vous bloquer, de peur que vous ne preniez un malin plaisir à tuer davantage de personnes. Calmez-vous et je vous rend votre mobilité. D'accord ? Mais au fait. Le comité n'est pas au complet ! Où est ce bon vieux Gomez ?

Surpris de nouveau par les paroles de cet illustre inconnu, tout le monde le scruta d'un air interrogatif, excepté Zarès qui pestait et s'énervait de plus en plus, avant d'éclater de colère.
- :Zares: : Qu'est-ce que vous avez fait ? Par quel maléfice avez-vous bloqué MA création ? Sorcier ! Je vous dénoncerai aux autorités de l'inquisition !
- LD : Par pitié, épargnez-moi vos sornettes, voulez-vous. Nous ne sommes plus au Moyen-Âge et si vous continuez à me maudire, je vais encore devoir me fâcher. Mais je vais tout de même vous confier une chose ...
Lentement, le docteur s'approcha du prisonnier et appuya sur un bouton qui ouvrit le mécanisme qui libéra Ambrosius au sol.
- LD : J'ai déjà été accusé dix fois, si ce n'est plus, d'être un sorcier, un marabout, un être du diable sous l'inquisition. On a même voulu me brûler sur un bûcher. Alors par pitié, gardez donc ce discours loin de moi. Au fait, vous avez l'air plus sympathique quand vous n'êtes pas dopé par votre machinerie. Mais cela n'enlève pas le fait que vous êtes un espion qui va croupir en prison jusqu'en 1945.

Finalement, le dictateur ordonna aux soldats de s'emparer de Gaspard, Laguerra et Zarès. Le docteur s'approcha ensuite de lui et lui glissa quelques mots.
- LD : Je serais vous, je tiendrais cet énergumène à l’œil. Il risque fort de s'évader avec son complice.
- AH : Son complice ? Mais, ils sont quatre dans le coup.
- LD : Oh, non. La femme est plus ou moins prisonnière et Gomez est un homme très fiable. Je le rencontre souvent à l'insu de tout le monde.
Le Führer se mit en colère.
- AH : Vous avoir menti ! Vous être voyageur temporel comme tout les autres ! Vous espion !
- LD : Calmez-vous. Je viens au sujet de l'arme solaire. J'ai à m'entretenir avec les marins espagnols et les enfants.
Son hôte réfléchit et accorda sa faveur.
- AH : Avant toute chose, il va falloir que vous réparer tout ce qui être cassé !
- LD : Ne vous inquiétez pas. Je suis certain que vos prisonniers sauront le faire.
Sans laisser le moustachu répliquer, il entraîna nos amis dans le couloir.

Que se passera-t-il ? Vont-ils ENFIN mettre la main sur l'arme solaire ?
Vous le saurez dans le prochain extrait (oui oui, on y est !) qui sera publié au mois de juillet (on va tourner à un extrait par mois durant l'été).
J'espère que cet extrait (certes très court) vous aura plu.
Bonne soirée et bonne chance pour ceux qui passent le BAC ! ;)
MCO1 : 19/20
MCO2 : 10/20
MCO3 : 14/20
"Tout ce que l'homme peut exploiter, il l'exploitera, même si c'est au péril de sa vie" - Gaël, septembre 2017 :x-):

Avatar du membre
TEEGER59
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2598
Enregistré le : 02 mai 2016, 14:53
Localisation : Valenciennes
Genre :
Âge : 42
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par TEEGER59 »

Tout ce pataquès pour pondre quarante malheureuses petites lignes! :x-):
C'est du foutage de gu****! :tongue:
Blague à part, c'était très bien.
:Laguerra: : AH! Comme on se retrouve!
:Mendoza: : Ma première leçon ne t'a pas SUFFIT?
:Laguerra: : Cette fois, tu ne t'en sortiras pas si FACILEMENT!

Avatar du membre
nonoko
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2100
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: Fanfic - Voyage, voyage

Message par nonoko »

J'avoue que je n'y croyais plus! Je me suis couchée sans espoir! Mais quelle joie au réveil! (non, je n'ai tout de même pas dormi jusqu'à 17h, heure de ce message) Un petit rayon de soleil grâce au Docteur, merci!
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Répondre