Tseila, son univers et le reste...

Pour discuter de la série entre vous... sans vous enregistrer !
Avatar de l’utilisateur
le fils du soleil
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 316
Inscription : 01 nov. 2011, 16:21
Statut : Hors-ligne

Tseila, son univers et le reste...

Message par le fils du soleil » 22 nov. 2011, 13:31

Albanus a écrit :il me semble que Tseila est restée ouverte très tardivement, puisque le fondateur du Vieux Pic la considérait visiblement comme une ville active, alors même qu'il a vécu après la destruction de Mu, et donc après la fermeture des Cités d'Or. Je pense donc que les médaillons n'ont pas réellement été perdus tout de suite : pourquoi la Cité de Tseila aurait-elle utilisé les médaillons comme clés si ceux-ci avaient disparu ? Corollaire de tout cela: les médaillons sont resté pendant longtemps dans la région de Tseila. C'est d'ailleurs à proximité de cette région que se trouve le village de Zia !
le fils du soleil a écrit :Oui c'est possible, je vais scruter ces épisodes à nouveau. Et j'ai lu quelque par sur le forum je crois, que les scénaristes avait prévu que Tseila soit la Cité d'Or, je sais pas si c'est vrais mais ça peut expliquer certaines choses, notamment l'ouverture grace aux médaillons.
Albanus a écrit :Oui, il semble que dans le scénarios les plus primitifs Tseila soit une véritable Cité d'Or. Cependant elle est détruite par l'éruption volcanique, et c'est pourquoi les héros se rabattent sur une autre Cité d'Or (à la demande de l'empereur inca, je crois). Les héros continuent à chercher les suivantes parce qu'ils veulent d'autres pages du "grand livre d'or". Avec la disparition de cet artefact, il fallait trouver une raisonpour que les héros continuent leur chemin, et la raison choisie a vsiblement été que Tseila n'est pas vraiment une cité d'or (et a fortiori pas en or, ce qui compte pour Mendoza). Du point de vue de l'histoire, tout ce qui nous intéresse est que Tseila est une "quasi-cité d'or", et c'est de là que je tire mes conclusions.
le fils du soleil a écrit :J'ai relu le script original, c'est bien ça, elle devait être une Cité d'Or mais au final elle ne l'est pas.
Quant à Tseila quasi cité d'or, le terme ne me plaît pas. Je pense qu'à toi non plus vu les guillemets. Elle n'a même rien à voir avec une Cité d'Or: pas faite d'or, pas souterraine, pas de bibliothèque, pas de gardiens ni de Grand Prêtre, pas de puissance technologique.
La seule chose qui s'avoisine avec une Cité d'Or se trouve dans le système d'ouverture avec les médaillons. Mais je respecte ta théorie sur Tseila qui est resté ouverte tardivement et qui rejoint ta théorie sur les médaillons. Il est vrais que l'ouverture de Tseila par les médaillons et la présence du Grand Condor conduisent à la reflexion.Je revisionne la série depuis quelques jours et j'arrive à ces épisodes, je vais donc y méditer dessus.
le fils du soleil a écrit :Il semble y avoir des incohérences dans le scénario.
Au sujet des médaillons, Mayuca dit: «cet emblème ressemble a s'y méprendre à celui dont parlait cet étranger [...] il aurait dit ceci: à l'endroit où se croisent Inti dieu du soleil et Coyolite étoile brillante, renaîtra le blason sacré du soleil, c'est ce lieu que représentent ces sculptures» (celles du Vieux Pic).
Esteban dit quand il voit briller le saphir de la statue de Pachamama: «le vieux conteur (Mayuca) m'a expliqué que là où se croisent le dieu du soleil et Coyolite l'étoile du soir, c'est là qu'il faut placer les 2 médaillons du soleil».
C'est assez flou, d'une part on nous dit que ce lieu est celui où doit renaître le médaillon, d'autre part que c'est l'endroit où il faut placer les médaillons pour ouvrir la cité. Il y a une incohérence avec ce que dit Mayuca et ce que rappelle Esteban.
Il faut noter que Mayuca emploi le conditionel «aurait dit» car il n'est pas sûr de ce qu'il avance, il ne connaît pas le père d'Esteban et pense que toute cette histoire n'est peut être qu'une légende.
Kraca: «lorsque ces médaillons après avoir quitté la déesse de la lune et seront dans les bras de Pachamama le déesse de la terre alors s'ouvriront les portes de la cité d'or de Tseila». «Tseila capitale des Cités d'Or protège la paix du monde». Mais en fait il parle bien de la cité de pierre car la statue de Pachamama n'est présente que devant cette cité. Cette incohérence est probablement due au script initial comme nous l'avons dit avant.
Ce qui est étonant, c'est que cette cité ne se trouve pas en pays Inca si on en croit Lana et son peuple qui vivent sur le lac. Ils ne connaissent pas les Incas ni la légende des Cités d'Or alors qu'ils vivent non loin de la cité de Tseila.
Les quipus d'or sont étranges aussi, le premier dit d'aller au Vieux Pic, le second, celui dans le bec du Grand Condor dit: «Un grand danger approchait de la cité, tout les notres se sont enfui vers le pays Maya, au moment où ils sont en danger, le Grand Condor doit les aider». On peut donc se poser la question de savoir quel est ce peuple qui habitait cette cité où se trouve quand même le Grand Condor. Ils connaissaient l'existance du Grand Condor car ils ont écrit sur le quipu qu'ils fuiaient puis ils l'ont coincé dans le bec.
Albanus a écrit :J'emploie le terme "quasi cité d'or" pour décrire le fait que, culturellement, ce peuple est le même que celui des (vraies) Cités d'Or.
Ce que tu fais remarquer concernant le fait que la Cité n'est pas en territoire inca est très intéressant : on peut alors interpréter cette ville comme la capitale d'un territoire habité par un peuple provenant des Cités d'Or. Ainsi, la remarque de Kraka peut se traduire par :"Tseila, capitale du pays du peuple des Cités d'Or".
En poussant un peu plus loin le bouchon, on peut imaginer qu'avec sa technologie avancée, cette cité était effectivement capable de maintenir la paix dans le monde (ou plutôt dans cette région du monde). Il s'est alors forgé un dicton qui s'est transmis jusqu'à Kraka bien après qu'il ait cessé d'être vrai. Cela explique aussi que les habitants du Vieux Pics envisageaient de s'y réfugier.
Qui est ce peuple ? Selon moi, une colonie de la Cité d'Or en pays Maya. Fondée alors que les médaillons étaient disponibles, les habitants décidèrent d'utiliser les mêmes clés, qui après tout étaient probablement déjà très bien gardées ! Quoi de plus naturel ensuite que de retourner vers la Cité-Mère lorsque le danger approche ?
Mais alors, pourquoi le Condor et les médaillons sont-ils encore en pays inca ? Je pense qu'ils y ont été laissés, pour que d'éventuels survivants ou autres personnes restées en arrière, a priori peu nombreux, puissent utiliser la même technique pour revenir au nord. Le Condor n'aurait de toute façon pas été très utile à une population entière en migration. Cette idée expliquerait la dichotomie entre "les nôtres se sont enfui" et "le Grand Condor doit les aider" : la seconde proposition parle d'éventuels survivants non avertis. Je pense d'ailleurs que le quipu a été prévu pour les incas ("le condor doit LES aider" et non pas "VOUS aider"), afin qu'eux-mêmes transmettent le message aux gens concernés (peu nombreux apparemment, vu le nombre de place dans le condor).
N'était-il pas plus sage d'abandonner les quelques survivants et de garder les médaillons pour entrer dans la Cité d'Or ? Je pense qu'une sorte d'interdit religieux devait les empêcher d'entrer, sinon ils l'auraient fait longtemps avant de fonder Tseila ! La fermeture des Cités d'Or par l'Empereur a dû être interprétée de manière très stricte. Du coup, les médaillons auraient été plus utiles aux survivants restés sur place. Et puis, les habitants de Tseila peuvent avoir oublié que les médaillons ouvrent aussi les Cités d'Or !Qu'est devenu ce peuple ? Il s'est probablement fondu aux autres populations. Il n'est peut-être pas allé très loin : un peuple en pleine migration avance lentement ! Et comme il ne devait pas être très important en terme de population, il a facilement pu se fondre dans le décor !Une fois de plus, j'ai poussé la spéculation loin par rapport aux faits disponibles, mais j'essaye de le faire le plus rigoureusement possible vu le flou qui règne autour de certaines notions. J'espère que ma théorie est crédible !
le fils du soleil a écrit :
Albanus a écrit :Qui est ce peuple ? Selon moi, une colonie de la Cité d'Or en pays Maya. Fondée alors que les médaillons étaient disponibles
Oui c'est une très bonne hypothèse, un peuple des Cités d'Or qui veut étendre son savoir par exemple, et qui migre vers le pays Inca pour leur transmettre en plus des savoirs, des prophéties.
Une prophétie plus exacement, celle de l'Empereur de Mû, qui serait en fait la venue des enfants portant les médaillons du soleil, et dont la paix future de la Terre serait entre leurs mains.
On peut voir que beaucoup de faits sont liés aux prédictions: l'arrivé de Zia sur l'île de Tao, Esteban qui traverse à la nage, les enfants "sauveurs" envoyés par Viracocha à plusieurs reprises, etc.
Je ne vais pas tout énumérer mais souvent les Incas disent "c'est prévu" ou "la légende dit", etc
Les Incas connaissent le destin des enfants, c'est dans leurs légendes, mais il en est pas de même pour les Mayas qui semblent ignorer tout ça.
Donc on peut même penser que ce peuple des Cités d'Or qui serait en fait le peuple de Mû, est l'ancêtre du peuple Inca, et est venu créer une nouvelle civiisation, et préparer la venue des enfants en construisant Tseila sur le modèle d'une Cité d'Or et en y déposant le Grand Condor. (sachant que c'est eux qui l'ouvrirait plus tard avec les médaillons)
Du coup je pense que les quipus ont été laissé spécialement pour les enfants, pour que se réalise la prophétie, avec le message "tous les nôtres se sont enfui vers le pays Maya", leur expliquant où ils pourront les rejoindre, sachant qu'en fait, c'est là qu'ils trouveront la Cité d'Or et qu'ils poursuivront leur destin.
Albanus a écrit :Il semble effectivement que ce peuple ait été au courrant de l'arivée des enfants ! Et c'est en effet très intriguant que les Mayas n'en sachent rien, alors même qu'ils habitent tout près de la vraie Cité d'Or !

Cela conforte pour moi l'hypothèse selon laquelle Tseila a été abandonnée beaucoup plus tard que la Cité du nord ; cependant, cela n'explique pas que les Mayas n'aient pas la moindre légende sur la présence d'une Cité fantastique !

Remarquons que les manuscrits des cités mayas parlent sans cesse du serpent à plume, et qu'Esteban pense qu'il pourrait très bien s'agir d'un engin du même type que le Grand Condor. Il y a donc clairement un lien entre les cités mayas et Tseila. J'entrevois alors deux hypothèses possibles :

- les habitants de Tseila se réfugient en pays Maya et y fondent plusieurs cités. Mais pourquoi leurs ancêtres avaient-ils donc quitté le pays maya, eux qui venaient de la Cité d'Or comme le prouve les médaillons ? Et bien, il y a un autre peuple qui est resté dans la région, et qui n'en a pas retiré que du bien : les Olmèques ! Peut-être la région était-elle invivable, d'où l'intérêt d'aller fonder une ville en territoire inca ! D'ailleurs, on pourrait même imaginer que les Olmèques ne sont autres que des cousins des habitants de Tseila, qui seraient restés sur place. Autre conséquence : les habitants de Tseila pouvait être en bons termes avec les Olmèques : ils partageaient une technologie similaire, après tout ! Ceci expliquerait la présence de manuscrits guidant d'éventuels aventuriers vers le bouclier fumant : juste après l'abandon des cités mayas, la base olmèque aurait été considérée comme un refuge sûr !
- les cités mayas pré-existent à l'abandon de Tseila. Ils ont une technologie similaire : ils sont probablement cousins. C'est pour cette raison que les habitants de Tseila se réfugient chez eux. Ou encore : les cités mayas sont abandonnées au même moment que Tseila, et pour les mêmes raisons. Les habitants de Tseila ne savent pas cela quant ils partent au nord. Troisième possibilité, celle que je préfère dans ce cas : Tseila est une colonie de ces cités mayas, qui sont elles-mêmes les habitations des descendants de Mû, qui les auraient fondées une fois la région redevenue vivable.

Je préfère la première théorie, mais ce qui ressort dans les deux cas, c'est que les cités étaient liées et devaient donc partager les mêmes légendes ! Or les Mayas ne semblent guère renseignés sur une Cité d'Or où la venue d'enfants à médaillons. Pourquoi ? Peut-être que, dans leur guerre contre les Olmèques, la pression leur a fait oublier ces histoires pour se préoccuper de leur survie immédiate ? Ou alors, les habitants de Tseila, sachant les médaillons abandonnés en territoire inca, abandonnent tout espoir que la Cité d'Or soit rouverte un jour, et cessent de s'y intéresser ?

Dans le premier cas, le fait qu'ils aient laissé le quipu aux enfants est plausible. Les habitants de Tseila quittent la ville, mais ils savent que s'ils laissent les médaillons en pays inca, il leur faudra aussi donner aux enfants de la légende un moyen de retrouver la Cité d'Or ! Et ils installent donc un engin volant qui doit emmener ses passagers directement la où se trouveront des personnes à même de les aider, à savoir dans les cités mayas ! Quelques habitants de Tseila, restés sur place avec les médaillons, propagent alors largement les légendes, afin de se donner plus de chances de trouver les enfants. Peut-être même que ces habitants restent sur place justement parce que c'est là qu'apparaitront les enfants, selon la légende. Après tout, Pacha, le vieux prêtre de Tumbès déclare qu'il attendait les enfants... et se décrit lui-même comme "un prêtre des Cités d'Or" ! Est-il un habitant de Tseila, ou, plus probablement vu la chronologie, le descendant/successeur d'un prêtre de Tseila ?

Dans le deuxième cas, il faudrait admettre que les habitants de Tseila s'attendent à ce que des survivants retrouvent le Condor et cherchent ce qui est advenu des habitants, et comment les rejoindre. C'est beaucoup plus difficile à croire. Même si c'était ma première hypothèse, je préfère désormais l'autre.

Reste la formulation fort étrange du quipu : pourquoi dit-il que le Condor doit "les" aider, où "les" semble se rapporter à "les nôtres" ? Et pourquoi au moment du danger ? Ou alors, il signifie qu'en cas de danger, ceux des habitants qui sont restés sur place devront utiliser le Condor pour s'en sortir ? Mais si le Condor est à disposition des habitants de Tseila et non pas des enfants, cela semble impliquer qu'il soit prévu que les enfants soient guidés par les descendants des habitants de Tseila tout au long de leur route ! Pacha ne serait que le premier de toute une série de guides prévue par Tseila, les autres étant probablement la famille de Tao, la famille de la mère d'Esteban (dont la charge est reprise par le père d'Eteban), le père de Zia... Et, bien sûr, rien ne se serait déroulé comme prévu ! Le père d'Esteban a été contraint à l'exil, le père de Tao est mort (encore que Tao remplit bien son rôle de guide sur la portion de chemin qui lui est attribuée), le père de Zia a quitté son pays... Il ne reste que Pacha (et Tao ?) !

Bien sûr, cela ne rend pas la prophécie elle-même fausse, mais seulement l'interprétation qu'en ont fait les habitants de Tseila. Car au final, le père d'Esteban remplit son rôle de guide à travers la mémoire de Mayuca et en donnant le médaillon à son fils, tandis que le père de Zia est remplacé par les connaissances de Zia en matière de lecture de quipu. Et le dernier guide, qui était censé être la population de Tseila revenue en pays maya elle-même, est remplacée par le père de Zia, par le plus grand des hasards.

En conclusion :
- on peut sans problème échaffauder une théorie très complète qui explique beaucoup de choses : les manuscrits, la présence du Condor, de Tao et de Pacha, l'origine des médaillons, l'histoire de Tseila et des cités mayas, et j'en passe !
- on peut réévaluer le rôle du père d'Esteban : en réalité, selon cette théorie, il n'a fait que reprendre le rôle de la mère d'Esteban, qui était de la lignée des guides prévus par Tseila ! Mais, chassé par les incas, il décide de laisser des informations sur le peu qu'il a compris de ce rôle, et d'aller compléter lui-même la quête qu'il est censé guider, histoire de mieux comprendre tout le schmilblick. Selon l'interprétation faite par les habitants de Tseila, il faillit à son rôle en faisant cela ; mais en réalité, il a déjà transmis son savoir, quoiqu'imparfaitement, à Mayuca, et guide Esteban en lui léguant le médaillon du soleil (bien qu'il ne se doutait probablement pas à ce moment-là qu'Esteban serait le "bon" enfant, il avait juste l'intention de retrouver son fils). Ainsi, tout a été fait selon la prophécie, mais pas pour les "bonnes" raisons. Cela me fait penser aux mythes grecs, dans lesquels les oracles se réalisent souvent par qu'on a essayé de les empêcher de s'accomplir !
le fils du soleil a écrit :
Albanus a écrit :cela n'explique pas que les Mayas n'aient pas la moindre légende sur la présence d'une Cité fantastique!
Non, ils connaissent la légende des Cités d'Or mais pour eux cela reste qu'une légende (ex: Marinché qui parle des légendes liées aux manuscrits donc aux Cités d'Or), en revanche ils ne connaissent pas la prophétie liée aux enfants. C'est pourquoi les enfants passent à plusieurs reprises à côté de la mort en pays Maya. Ils sont fait prisonniers par les Amazones, par Marinché, au village du Lac d'Or, au village du Nouveau Soleil. Les Olmèques aussi ignorent le rôle des enfants et de leurs médaillons. Alors que les Incas se prosternent devant les enfants, cela commence par les prisonniers de Tumbes.

En ce qui concerne les cités Maya, il est vrais qu'il y a un lien avec Tseila ou du moins avec le peuple de Mû.

On voit bien que les 3 cités de pierre utilisent une technologie liée au soleil pour faire apparaître les manuscrits. Technologie qui rappelle celle utilisée dans le temple souterrain de Tumbes et dans la cité de Tseila pour faire apparaître le Grand Condor. Donc technologie qui renvoie directement au peuple de Mû.

Ce qui est troublant, c'est que les 3 cités de pierre Maya sont abandonnées, et depuis longtemps semble t-il. La plus intrigante reste la 3ème cité, celle qui est souterraine et qui est complètement carbonisée. Pouquoi avoir construit cette cité sous terre et que s'est-il passé pour qu'elle soit dans cet état?Tout cela serait-il le résultat d'un conflit avec les olmèques? Je ne pense pas, mais je n'ai pas encore d'autres hypothèses.

En tout cas je pense que tous les habitants de Tseila, comme dit le quipu, ont abandonné cette cité. Ils sont parti au pays Maya et ont fondé les 3 cités de pierre mais un évènement les a tous décimé.
Je pense que c'est ce peuple qui a fondé ces cités car il provient lui même des Cités d'Or comme tu dis, et qu'ils ont le savoir Mû, la preuve avec le Grand Condor et tous les mécanismes liés au soleil mais aussi avec les quipu d'or. Pourquoi des quipus d'or et pas des quipus ordinaires, parce que ce peuple vient des Cités d'Or.

Ils fondent donc ses 3 cités avec les manuscrits à l'intérieur pour guider les enfants dans leur quête future et ainsi leur permettre d'accomplir la prophétie. Et surtout ils ne construisent pas ces cités n'importe où, mais autour de la Cité d'Or en des points bien précis en rapport avec le bouclier fumant, pour que la Cité d'Or se trouve au centre des diagonales... et bien sûr ils le font en toute connaissance de cause vu qu'ils proviennent eux même de la Cité d'Or et qu'ils connaissent donc son emplacement.

Ensuite, on peut voir que le Grand Condor est programmé pour se rendre à la première cité. Il fonce dans la crevasse et perce le passage avec son bec. Encore une fois pour guider les enfants.

Pourquoi le quipu dit: le Grand Condor doit "les" aider et pas "vous" aider? Peut être parcequ'il doit les aider en général quand ils seront en danger et pas juste lors de l'irruption volcanique. Puis avec le Grand Condor ils aident beaucoup de villages (Vieux Pic, Amazones, Village du Nouveau Soleil). On peut aussi penser qu'il cache une arme secrète solaire qui n'a pas encore été découverte. Le solaris en avait bien une.

En tout cas, oui, je pense que tous ça a été préparé pour les enfants par le peuple des Cités d'Or, c'était la volonté de l'Empereur de Mû, pour que se réalise la prophétie et que la paix du Monde soit préservée. Du choix de l'île de Tao pour les descendants de Mû et la présence du Solaris, en passant par Pacha, Mayuca, Tseila, le Grand Condor, les quipus, les manuscrits, etc...

Ce qui me tracasse encore c'est le père d'Esteban et le médaillon, mais j'aime bien la théorie que tu as exposé en conclusion.
Par contre je ne suis pas d'accord sur un point: le fait que le père d'Esteban "ne se doutait probablement pas à ce moment-là qu'Esteban serait le "bon" enfant, il avait juste l'intention de retrouver son fils".
Pour moi, le père d'Esteban savait très bien que son fils était le Fils du Soleil et ils connaissait son pouvoir et son destin.
Et c'est pourquoi il lui a donner le médaillon.
Albanus a écrit :Je préfère moi aussi la théorie selon laquelle les habitants de Tseila sont les fondateurs des cités mayas. Je suis aussi convaincu qu'ils n'étaient pas ennemis des olmèques ! Après tout, leurs quatres villes forment un carré avec la Cité d'Or au centre !
La troisième cité était souterraine et a été carbonisée : cela semble indiquer qu'elle a été détruite par un engin a haute énergie, puisqu'il n'y a pas de trace d'un combustible qui aurait pris feu. On ne voit par exemple de poutres nulle part, et la pierre (seul matériau qu'on aperçoit !) ne brûle pas toute seule ! La ville disposait donc probablement d'une source d'énergie (probablement solaire), dont la destruction aurait eu des conséquences cataclismiques. Notons le parallèle très fort avec la base olmèque, elle aussi partiellement sous-terraine ! (Mais qui utilise la géothermie comme source d'énergie).

On pourrait supposer que les olmèques sont eux aussi des habitants de Tseila, mais si les technologies sont similaires, le "style" est différent : la source d'énergie favorite, en particulier, n'est pas la même. Je pense donc que es Olmèques sont plutôt des cousins des habitants de Tseila, ceux des descendants de Mu qui ont décidé de rester près de la Cité d'Or malgré les terribles conditions de vie. Ainsi, les habitants de Tseila ont probablement été ravis de redécouvrir leurs cousins perdus ! Cette hypothèse fait par ailleurs des Olmèques une branche de descendants de Mu, ce qui explique certains propos de Ménator.

Pourquoi sont-ils devenu mauvais ? Je ne crois pas qu'ils soient réellement mauvais, juste désespérés, et ce de plus en plus à mesure que leur population vieillit.

Tu as raison, les Olmèques connaissent l'existence de la Cité d'Or, et les habitants des cités mayas aussi, cependant personne ne connait les enfants. Pourtant, les habitants de Tseila connaisse la légende !
Ma théorie : à Tseila, on sait que les enfants arriveront en pays inca et auront besoin des médaillons ; seulement, l'heure est venue de lutter pour la survie du peuple face à un danger dont nous ne connaissons pas la nature. Alors, tandis que la majorité des habitants part vers le nord, quelques érudits restent sur place. Deux (groupes ?) d'entre eux s'installent là où les légendes prédisent que les enfants passeront : sur l'île de Tao et à Tumbès. D'ailleurs, l'empereur de Mu a déjà doté ces deux endroits de constructions dédiées à aider les enfants. Il n'est pas impossible que les ancètres de Tao habitaient déjà sur l'île à ce moment-là : ils auraient donc rencontré les habitants de Tseila ; à ce stade, il est plus que probable que l'érudit tseilain se mèle à la population, et ajoute ses connaissances et ses objectifs à la charge ancestrale de garder le temple de Solaris. Je pense d'ailleurs que le vase de Tao peut très bien provenir de Tseila, et avoir été apporté par l'érudit en question, vu sa proximité étonnante avec la technologie olmèque.

D'autres érudits, détenteurs des médaillons, se mêlent aux populations locales. Tu dis que tous les habitants de Tseila sont partis vers le nord : cependant, on n'est pas à quelques érudits près ! Vu qu'il n'y a pas beaucoup de place dans le Condor, il n'aurait pas servi à grand chose si mille personnes avaient envisagé de l'utiliser, donc les érudits en question ne pouvait pas être très nombreux ! Et accepter que quelques habitants soient restés en arrière explique la formulation du quipu. Les habitants de Tseila devaient penser que les successeurs/descendants des érudits accompagneraient eux-mêmes les enfants à la cité.

Dans le même ordre d'idée, les manuscrits ont sûrement été placés pour pallier à la destruction des cités mayas, et donc à l'échec (a priori) de ce que les tseilains avait prévu. Ils ne devaient pas avoir prévu la "trahison" des Olmèques non plus. Je pense qu'ils n'étaient pas infaillibles : seule la prophécie l'était. Par contre, il est clair qu'ils faisaient tout leur possible pour qu'elle s'accomplisse, et en particulier le condor.

Remarque sur le condor : je ne crois pas qu'il possède une arme secrète. Un engin de combat n'aurait pas été créé avec une telle élégance, au prix de l'efficacité. D'ailleurs, vu l'engin olmèque, la technologie de vol (qui a peut-être été perfectionnée par les olmèques, cependant) permet de faire beaucoup mieux que ça en terme de manoeuvrabilité.

Reste le point de départ de la discussion, le père d'Esteban. Que savait-il, que ne savait-il pas ? Il est absolument certain qu'il a appris beaucoup après avoir trouvé la Cité d'Or : il semble d'ailleurs accorder beaucoup d'importance à la bibliothèque, il y a probablement passé beaucoup de temps !
On sait qu'il espérait que le médaillon guiderait son fils vers la Cité d'Or ; mais le savait-il vraiment avant d'y arriver ? Il connaissait forcément le lien entre le médaillon et la Cité d'Or, et connaissait peut-être un certain nombre de dates, tout comme Tao. Pacha aussi devait connaitre ces dates : dans le cas contraire, sachant qu'il ne pourrait pas former de successeur, il se serait probablement laissé dépérir. Par conséquent, le père d'Esteban pouvait calculer qu'un enfant né à peu près à ce moment-là viendrait à la Cité d'Or avec le médaillon. De là à penser qu'il s'agissait de son propre fils, il n'y a effectivement qu'un pas ! Cependant, il ne pouvait avoir aucune certitude ; le médaillon aurait très bien pu être perdu par les marins espagnols et donné à un autre enfant, par exemple. Cependant, je pense qu'il a très probablement choisi de croire que son fils serait le bon : c'est pour cette raison même qu'il est resté dans la Cité d'Or.

On sait donc qu'il savait beaucoup de choses... Mais aussi qu'il peut très bein avoir tout appris au contact de celle qu'il aimait ! Que savait-il avant de la rencontrer ? Il semble probable qu'il avait déjà une sorte de quête qui l'a ammené à traverser le Pacifique et à rentrer en contact avec une prêtresse inca. Probable aussi que cette quête concernait les Cités d'Or ; par contre, il est dit qu'il ne savait pas vraiment grand chose des Cités d'Or avant de les rencontrer. Alors, simple aventurier qui poursuivait une légende dans le but de rétablir la paix dans le monde, ou homme doté par son ascendance d'une mission spéciale, et déjà informé des légendes qui concernent les enfants ? Impossible à dire. D'un point de vue scénaristique, les deux hypothèses me plaisent : la première fait de lui un homme qui, comprenant qu'il avait un rôle à jouer, à tout sacrifié pour une mission qui n'était pas la sienne ; la deuxième indique qu'il y a, quelque part, d'autres personnes qui en savent des choses sur les Cités d'Or, et qui ont probablement quelques légendes qui permettront de compléter celles que nous connaissons déjà... Là-dessus, ce sera probablement aux scénaristes de la deuxième saison de trancher !

(PS : la première possibilité devrait leur plaire, puisqu'elle remettrait en lumière la mère d'Esteban, jusque là un peu oubliée)
Note de la série originale: 17/20, très bien
Note de la saison 2: (à l'épiosde 12): 06/20, médiocre

Avatar de l’utilisateur
le fils du soleil
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 316
Inscription : 01 nov. 2011, 16:21
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par le fils du soleil » 22 nov. 2011, 19:22

Oui cette cité souterraine est très mystérieuse, je me demande si la raison pour laquelle elle est complètement carbonisée n'est pas du à une attaque ou une auto-defense?
On constate que les 3 cités Maya plus la base Olmèque constituent un carré autour de la Cité d'Or, c'est soit comme je l'ai dit plus haut pour guider les enfants, soit pour la protéger, même si la Cité d'Or possède déja son propre système d'auto-defense. Ce serait un rempart de plus. Car pourquoi avoir disposé la Cité d'Or pile au centre, ce n'est pas le fruit du hasard.
On peut déja en déduire que les Olmèques n'étaient pas des ennemis. Ils devaient être soit des alliers précieux soit des habitants de Mû.
Je n'arrive pas encore a suggérer une explication sur l'état de cette cité souterraine, je vais y méditer dessus à nouveau.

Par ailleur,
Albanus a écrit :Vu qu'il n'y a pas beaucoup de place dans le Condor, il n'aurait pas servi à grand chose si mille personnes avaient envisagé de l'utiliser
Je pense comme je l'ai déja dit que le Grand Condor est là spécialement pour les enfants et pas pour les habitants de Tseila. Ce sont eux qui l'ont déposé ici pour guider les enfants vers les Cité d'Or dans le cadre de la prophétie de l'Empereur de Mû.
Albanus a écrit : Les habitants de Tseila devaient penser que les successeurs/descendants des érudits accompagneraient eux-mêmes les enfants à la cité.
et dans ce cas il seraient resté, mais ils ont tous fui.

Par contre je pense comme toi que certains sonts partit sur l'île de Tao et bien sûr dans tout le pays Inca dont Tumbes.

A propos de ta réponse sur le père d'Esteban, je vais y répondre mais je suggère de le faire sur le topic qui y est dédié, qu'en penses tu? Sinon on peu l'inclure ici aussi.
Note de la série originale: 17/20, très bien
Note de la saison 2: (à l'épiosde 12): 06/20, médiocre

Albanus
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 218
Inscription : 12 mars 2011, 15:50
Localisation : En face de mon ordinateur
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par Albanus » 22 nov. 2011, 22:55

le fils du soleil a écrit :Oui cette cité souterraine est très mystérieuse, je me demande si la raison pour laquelle elle est complètement carbonisée n'est pas du à une attaque ou une auto-defense?
Je privilégie pour ma part la thèse d'un accident catastrophique. Qui plus est, je pense qu'on peut supposer que cet accident est à l'origine de la déchéance des autres cités, puisqu'il est possible que la troisième soit le seul fournisseur d'énergie pour tout le monde (il ne me semble pas que le serpent à plume ait construit plus d'un four, à en croire les manuscrits).
le fils du soleil a écrit :On constate que les 3 cités Maya plus la base Olmèque constituent un carré autour de la Cité d'Or, c'est soit comme je l'ai dit plus haut pour guider les enfants, soit pour la protéger, même si la Cité d'Or possède déja son propre système d'auto-defense.
Pour moi, il s'agit plutôt de la défendre, ou en tout cas de surveiller les alentours (pour protéger les Grands Prêtres peut-être ?), car je part du principe que les habitants considéraient qu'ils seraient encore là à l'arrivée des enfants, auquel cas ils n'avaient pas besoin de disposer les villes de cette manière.
le fils du soleil a écrit :On peut déja en déduire que les Olmèques n'étaient pas des ennemis. Ils devaient être soit des alliés précieux soit des habitants de Mû.
J'ai déjà suggéré qu'ils pourraient être des descendants de Mpu, ceux qui sont restés dans la région (tandis que les habitants de Tseila seraient ceux qui cont quitté la région).
le fils du soleil a écrit :Je pense comme je l'ai déja dit que le Grand Condor est là spécialement pour les enfants et pas pour les habitants de Tseila.
Oui, je dus juste que dans l'agenda des habitants de Tseila les enfants auraient dû être accompagnés par leurs quelques guides tseilains (ou plutôt les successeurs de ces guides), ce qui expliquerait la formulation du quipu. Ces guides ont fuit Tseila eux aussi, mais ne sont pas venus en pays maya ; cela n'empêche pas, qu'à l"époque où a été fabriqué le quipu, ils soient encore considérés comme tseilains !

[/quote]A propos de ta réponse sur le père d'Esteban, je vais y répondre mais je suggère de le faire sur le topic qui y est dédié, qu'en penses tu? Sinon on peu l'inclure ici aussi.[/quote]

A partir du moment où c'est dans le cadre de ces théories, répond ici, parce que de toute façon personne ne comprendra si on fait des allers-retours entre deux topics.

Avatar de l’utilisateur
le fils du soleil
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 316
Inscription : 01 nov. 2011, 16:21
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par le fils du soleil » 22 nov. 2011, 23:39

Albanus a écrit :Je privilégie pour ma part la thèse d'un accident catastrophique. Qui plus est, je pense qu'on peut supposer que cet accident est à l'origine de la déchéance des autres cités
Oui, je suis plutôt d'accord mais quelle sorte d'accident, ça m'intrigue!!!
Albanus a écrit :il est possible que la troisième soit le seul fournisseur d'énergie pour tout le monde (il ne me semble pas que le serpent à plume ait construit plus d'un four, à en croire les manuscrits).
La base Olmèque n'est pas loin et elle pouvait fournir de l'énergie, mais il faut que je regarde tout ça à nouveau. Pourquoi un four?
:idea: peut être pour faire fondre de l'or? x-) je sais pas.
Note de la série originale: 17/20, très bien
Note de la saison 2: (à l'épiosde 12): 06/20, médiocre

Avatar de l’utilisateur
le fils du soleil
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 316
Inscription : 01 nov. 2011, 16:21
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par le fils du soleil » 23 nov. 2011, 20:58

Pour le père d'Esteban, je pense qu'il savait très bien que son fils était celui qui ouvrirait les Cités d'Or.

D'abord je pense que le Grand Prêtre lui à dit.

/!\ Ce qui va suivre n'est tiré que de mon imagination.

Il lui à dit "Tu as enfin découvert la Cité d'Or, je t'attendais. Aujourd'hui. A cette heure précise! Il ne pouvait en être autrement, c'était la prédiction de l'Empereur de Mû.
Tu as une mission très importante à remplir et ton fils aussi. Oui, tu aura un fils, et il sera le fils du soleil, celui qui ouvrira la Cité d'Or et qui aura le destin du monde entre ses mains.
Tu devras l'emmener à la fontaine sacrée au village du lac d'or, et tu devra lui donner le médaillon du soleil.
Maintenant repose toi, tu pourras trouver toutes les réponses à tes questions ici."
- Après un long repos - : "il est temps pour toi de partir, vas retrouver ceux qui t'ont aidé a te mener jusqu'ici, ils t'aiderons à accomplir ta mission".

Ensuite, le père d'Esteban retourne en pays Inca et trouve une femme qui pourra le guider jusqu'a la fontaine sacré du village du lac d'or. Entre temps, sur leur long voyage, cric-crac, Esteban né.
Ils l'emmenent à la source et le petit devient celui qui commande au soleil.
De retour au village, les habitants, voyant que la vestale à fait un enfant, décident de la sacrifier pour appaiser la colère du dieu soleil. La mère d'Esteban avant de périr passe autour du cou de son fils le médaillon du soleil qu'elle avait et confie le nourrisson au père.
Les habitants revoient le père et son fils chez eux à bord d'un navire.
Une fois que le navire fait naufrage, Esteban alors recueilli par Magelan sourit et la tempête se calme. Pensant que cet enfant commande au soleil, Magelan en prend le plus soin possible jusqu'à son retour en Espagne où il le confira au père Rodriguez afin qu'il soit dans de bonnes mains.
Esteban et son médaillon étant sacralisés, aucune chance que les 2 soit séparés. Hors mis la partie que Mendoza à récupéré mais persone ne le sait.
Pour le père d'Esteban, la tempête étant calmée, il survit et dérive sur un reste du navire. Une fois sur la côte il retourne à la Cité d'Or sachant que c'est là qu'il pourra revoir un jour son fils.
Note de la série originale: 17/20, très bien
Note de la saison 2: (à l'épiosde 12): 06/20, médiocre

Albanus
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 218
Inscription : 12 mars 2011, 15:50
Localisation : En face de mon ordinateur
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par Albanus » 24 nov. 2011, 15:34

De la manière dont j'avais compris l'histoire, le père d'Esteban ne découvre la Cité d'Or que bien plus tard ! J'imaginais plutôt qu'il s'est mis à sa recherche après son naufrage, et qu'il l'a trouvée alors même qu'Esteban avait déjà été recueilli par la flotte de Magellan. Ta version est cependant elle aussi parfaitement cohérente.

En fait, d'un point de vue artistique, je n'aime pas l'idée d'une prophécie trop précise : la prophécie affirme ce qui va arriver, mais si elle affirme comment cela va arriver, alors il n'y a plus de marge de manoeuvre ! Alors tout est déterminé et l'aventure de nos héros n'a plus de sens, puisque tout était gagné d'avance. Non, je préfère une prophécie plus libre : l'Empereur de Mu aurait prédit que des enfants ouvriraient les portes de la Cité d'Or, mais ni de quels enfants il s'agissait ni de quand cela arriverait ! De plus, le père d'Esteban est à mes yeux d'autant plus glorieux qu'il a tout fait tout seul, sans le background nécessaire pour devenir Grand Prêtre, et que par la seule force de son intelligence et de sa détermination il a accompli cette mission à la perfection.

Je pense que les médaillons devaient se transmettre de génération en génération, et que c'est pour cette seule raison qu'Esteban a reçu le sien. Son père peut avoir compris ce qui se tramait, mais s'il y a eu un "baptême" dans la fontaine sacrée (j'aime bien cette idée), alors c'est selon moi la mère d'Esteban qui l'a imposé.
En fait, je pense que le rôle de la mère d'Esteban est très important, puisqu'elle est selon moi l'équivalent féminin de Papacamayo. C'est pourquoi je crois que le père d'Esteban a appris d'elle et non l'inverse.
Dernière remarque : quelle meilleure motivation pour le père d'Esteban que celle d'honorer la mémoire et la volonté de sa bien-aimée, sacrifiée à cause de lui ?

Albanus
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 218
Inscription : 12 mars 2011, 15:50
Localisation : En face de mon ordinateur
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par Albanus » 24 nov. 2011, 15:42

le fils du soleil a écrit :Oui, je suis plutôt d'accord mais quelle sorte d'accident, ça m'intrigue!!!
Explosion du four ? Suite à un tremblement de terre, par exemple !
Albanus a écrit :La base Olmèque n'est pas loin et elle pouvait fournir de l'énergie, mais il faut que je regarde tout ça à nouveau. Pourquoi un four? :idea: peut être pour faire fondre de l'or? x-) je sais pas.
Je pensais plutôt à un four nucléaire, ou tout autre type de four producteur d'énergie. La plupart des méthodes modernes ou futuristes de production d'énergie impliquent de faire chauffer quelquechose (c'est vrai pour les centrales thermiques, nucléaires, à fusion, etc).
Les olmèques fournissaient peut-être eux aussi de l'énergie, mais j'ai l'impression qu'ils peinent à se fournir eux-mêmes, alors de là à en donner aux autres !
D'ailleurs, c'est une raison possible de relation cordiale entre les olmèques et les mayas : les mayas fournissaient aux olmèques ce qui leur manquait.
On peut imaginer que les Olmèques ont dû subir très douloureusement la crise maya, surtout dans l'hypothèse précédente. Ces difficultés peuvent les avoir ammené à devenir le peuple impitoyable et sans scrupule dont les héros ont fait l'expérience !

Avatar de l’utilisateur
le fils du soleil
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 316
Inscription : 01 nov. 2011, 16:21
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par le fils du soleil » 24 nov. 2011, 18:27

Pour le père d'Esteban ce n'est qu'une hypothèse parmis tant d'autres qui peuvent être suggérées. D'ailleur j'en ai une autre en tête que je vais exposer plus tard, je la laisse un peu murir.

Pour le four, j'ai dit ça car les olmèques ont besoin d'or pour produire de l'énergie. Donc je me suis dit que ce four servait à faire fondre de grandes quantités d'or pour fournir les olmèques afin qu'ils produisent l'énergie.
C'est l'absence de matériel dans le four qui me conduit à dire ça. Alors que dans la base olmèque ont peut en voir beaucoup.
Après, dans le cas où le four est bien la centrale d'énergie, le matériel nécessaire pour produire a du être complètement détruit lors de la catastrophe.
Albanus a écrit :une raison possible de relation cordiale entre les olmèques et les mayas : les mayas fournissaient aux olmèques ce qui leur manquait. On peut imaginer que les Olmèques ont dû subir très douloureusement la crise maya, surtout dans l'hypothèse précédente. Ces difficultés peuvent les avoir ammené à devenir le peuple impitoyable et sans scrupule dont les héros ont fait l'expérience !
Mais j'aime beaucoup cette hypothèse.
Note de la série originale: 17/20, très bien
Note de la saison 2: (à l'épiosde 12): 06/20, médiocre

Avatar de l’utilisateur
le fils du soleil
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 316
Inscription : 01 nov. 2011, 16:21
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par le fils du soleil » 30 nov. 2011, 22:36

Quand Tao déchiffre les idéogrammes de la salle du masque de jade il dit: "Il y a bien longtemps, au pays Maya, vivait un homme très intelligent qui connaissait le ciel et la terre, on l'appellait le Serpent Ailé, apparemment il avait construit un four, tout se trouve à l'intérieur de la Cité d'Or."

A Tikal, Tao dit: "ce doit êre la ville qu'a construit le Serpent Ailé."

Le Serpent Ailé ou Serpent à Plume est un dieu dans la culture de Tao, dans celle des Incas et celles des Mayas.

Mais ici Tao dit que c'est homme, très intelligent, et qui a construit un four. Je me demande donc si il ne s'agit pas en fait de l'Empereur de Mû.
Note de la série originale: 17/20, très bien
Note de la saison 2: (à l'épiosde 12): 06/20, médiocre

Albanus
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 218
Inscription : 12 mars 2011, 15:50
Localisation : En face de mon ordinateur
Statut : Hors-ligne

Re: Tseila, son univers et le reste...

Message par Albanus » 01 déc. 2011, 03:20

Je n'avais pas remarqué que Tao avait dit "tout se trouve à l'intérieur de la Cité d'Or". Cela fait changer mon interprétation : je pensais jusque là qu'il s'agissait d'un ingénieur d'une époque "tardive" qui aurait fondé les cités mayas et équipé la troisième d'une centrale énergétique, mais à la lumière de cette phrase, je crois en effet qu'il devait s'agir de l'empereur de Mu (ou d'un de ses délégués) et que le four en question est le Grand Héritage !

Le serpent ailé peut aussi personnifier un groupe de personne, dont seul le chef serait passé dans la légende. Il a pu devenir, de facto, une métaphore pour le peuple de Mu !

Et si le four est bien le Grand Héritage, alors y avait-il vraiment une centrale à énergie dans la troisième ville maya ? Sinon, comment a-t-elle été détruite ? Je vais un peu cogiter cela !

Répondre